L’hypnose éricksonnienne

Au départ, de nombreuses techniques de psychothérapie modernes découlent de l’hypnose puisque le terme psychothérapie a été créé en 1891 par Hippolyte Bernheim pour désigner sa pratique de l’hypnose médicale.L’hypnose génère un état qui est naturel et cela n’est en aucune manière une forme de sommeil. Toutes les techniques de travail développées en hypnose sont orientées sur la brièveté de la thérapie et surtout sur l’ancrage en vous de la solution qui vous convient le mieux. L’hypnose convient aux adultes comme aux enfants, aux personnes âgées et aussi aux handicapés.Envisagée à la manière de Milton Erickson, l’hypnose est un processus naturel ; c’est l’accès aux ressources que nous possédons tous en nous-mêmes. Elle est une approche fondée sur un langage autant non-verbal que verbal, aux multiples niveaux de compréhension.

C’est comment ?
L’état hypnotique est naturel, et il nous arrive à tous de nous y retrouver en regardant un feu de cheminée, un film, en écoutant une musique, ou en étant absorbé dans un bon livre. Cet état nous permet de ne penser qu’à une seule chose à la fois, mais de manière totale et efficace, sans être perturbé par l’extérieur ou des pensées parasites. On appelle aussi l’état hypnotique « transe ». Il existe des transes légères (comme lorsque je regarde un film), et des transes profondes (comme au moment ou l’on sort du rêve, la nuit).

Douceur et respect
L’hypnose éricksonnienne ne fonctionne qu’avec l’accord  total et la volonté de la personne. Il est impossible d’entrer en transe si l’on n’est pas en accord ; même en transe profonde, il est impossible de faire des choses avec lesquelles nous ne serions pas d’accord. Elle offre la possibilité de garder un contact avec le monde extérieur, et de rester dans le contrôle ou l’observation des ses propres réactions (ce qui est très utile pour « ramener » un souvenir, une compétence ou une ressource oubliée). Cette démarche respecte l’intégrité et la dignité de chacun.
L’Hypnose Ericksonnienne est non-directive et respecte totalement le sujet qui reste conscient tout au long de la séance.
Le thérapeute utilise la faculté naturelle de chacun à entrer dans un état modifié de conscience, la cultive et l’entretient dans un but thérapeutique. Par différentes techniques (métaphores, visualisations, suggestions…),  l’hypnothérapeute accompagne la personne pour lui permettre d’accéder aux ressources de guérison de son inconscient et trouver ainsi ses propres solutions.Dans certains cas, il est possible pour l’hypnothérapeute, de travailler « en aveugle », c’est à dire que la personne peut garder secret tout ce qu’elle découvre et résout.

HYPNOSE ET THERAPIE : quelques réponses

Qu’est-ce que l’état d’hypnose ou de transe?
L’hypnose est simplement un état de profonde concentration et d’éveil. Les pensées parasites s’atténuent, s’effacent, vous permettant de véritablement vous recentrer.C’est un état naturel que vous expérimentez tous les jours sans le savoir: lorsque vous rêvez, que vous êtes totalement absorbé dans un film, un livre, une émission de télévision, une occupation passionnante ou même lorsque vous conduisez.

Qu’est-ce qu’on ressent pendant une séance d’hypnose ?
En général, du bien-être, une grande détente. On se sent tellement bien qu’on n’a parfois pas envie d’en revenir. Beaucoup sortent de transe avec un grand sourire.
Est-ce que je suis conscient pendant la séance ?Bien sur, vous êtes toujours présent. En fait, c’est un peu comme si une partie de vous est là et écoute et participe, tandis qu’une autre partie s’envole dans une sorte de rêverie. A la fin de la séance, vous pouvez vous souvenir de tout ce qui s’est passé ou bien seulement d’une partie. C’est votre inconscient qui en décide.

Comment se déroule une séance d’hypnose ?
La séance dure environ 1 heure. La première partie se déroule sous forme d’entretien préparatoire durant lequel je vous aide à définir et préciser votre objectif, et recueille les informations dont j’ai besoin.Puis je vous accompagne dans un état modifié de conscience.J’utilise alors une ou plusieurs des techniques qui me semblent les plus pertinentes pour vous aider à explorer de nouvelles possibilités et à permettre simplement les changements nécessaires pour votre évolution future, vers plus de liberté, de maîtrise, de recentrage et de bien-être.Parfois c’est moi qui parle, qui apporte des informations, fait des suggestions, utilise des métaphores, et parfois c’est vous ou du moins votre inconscient qui s’exprime. C’est souvent une alternance ou un dialogue. L’objectif est de vous permettre de progresser, de surmonter les obstacles, d’inventer des solutions nouvelles.

Il paraît qu’il faut y croire pour que ça marche !
Tout le monde est hypnotisable, simplement, nous n’avons pas tous la même sensibilité à l’hypnose, ni la même façon d’y entrer. En général, les personnes curieuses, sensibles ou imaginatives y plongent facilement ; les esprits plus rationnels et cartésiens, dès lors qu’ils en comprennent le processus, trouvent un soulagement et une vraie détente à enfin pouvoir lâcher prise.
Un point important à préciser : il n’y a pas d’hypnose, il n’y a que de l’auto-hypnose.
Le thérapeute est votre guide, il est la pour vous prendre par la main et vous accompagner en cet endroit de vous-même, vous en montrer le chemin. Il vous aide à en révéler les richesses et les potentialités. Mais c’est vous qui avancez.
Personne ne peut vous y obliger. Et personne non plus ne peut le faire à votre place.

EN RESUMÉ

L’hypnose est avant tout une pratique et un outil qui a été prouvé scientifiquement par de nombreux travaux, publiés dans les plus grandes revues scientifiques et qui améliore l’accompagnement et le soutien thérapeutique du patient.  Mise ici au service de la thérapie.elle peut s’intégrer facilement à toute approche psychothérapique : approche humaniste, psychanalyse, thérapies cognitives et comportementales, thérapies brèves, systémiques… L’hypnose est considérée par ses praticiens à la fois comme un amplificateur et un accélérateur de thérapie.

L’hypnose éricksonnienne est essentiellement permissive.
Le rôle de l’hypnothérapeute est de guider le patient vers son espace inconscient, parfois par une détente appropriée, parfois sans en avoir besoin, en parsemant son espace de suggestions indirectes desquelles il retirera ce qui lui convient et laissera le reste, tout en le rassurant sur ses capacités propres. Aucune suggestion thérapeutique directe ne vient de l’hypnothérapeute.

Il s’agit là d’un partenariat dans lequel l’objectif majeur est d’accompagner le sujet vers ses ressources intérieures et le guider pour qu’il trouve les clés qui l’aideront à mettre en place de nouvelles habitudes de vie et des comportements naturels plus adaptés à ses objectifs personnels et ainsi le libérer de croyances limitatives et de ses scénarios répétitifs.

L’hypnose s’accorde à libérer le potentiel naturel de la personne et à le focaliser sur l’objectif défini.

En savoir  plus : www.mon-psychotherapeute.com/hypnose/